Première journée, le 8 février

Le certificat de compétences numériques (CCN) démarre par les présentations des organisatrices et des doctorant-es :

L’après-midi, les doctorants travaillent en groupe projet. Impressions.

En venant à ce cycle de séminaire, il ne faut pas attendre un cours magistral et être prêt à prendre les notes uniquement. C’est un laboratoire, si on peut le dire, qui prévoit un travail mutuel, un échange, un partage des savoirs. Nous ne sommes plus dans la relation « professeur-étudiant » mais plutôt dans la collaboration. En partageant l’expérience personnelle, chacun contribue au résultat global.
Lors de notre session d’aujourd’hui, nous avons travaillé dans de petits groupes de 3-4 personnes sur des sujets différents mais ayant un fil conducteur – les outils numériques. A la fin de la journée, chaque groupe à proposé un plan argumenté pour organiser et optimiser le travail selon différents axes, par exemple, organisation d’un séminaire, travail sur un projet PRO, recherche des données.
Le coordinateur (animateur) du séminaire, Evelyne Jardin, faisant des résumés des projets présentés, a essayé de les compléter par des remarques, en soulignant des avantages et des inconvénients du projets et, notamment, des outils numériques proposés.
La première journée terminée : nouvelles connaissances, nouvelles rencontres professionnelles, nouvelles expériences.
Et oui, la première journée est déjà terminée.

2 réflexions au sujet de « Première journée, le 8 février »

  1. 1er jour
    Pendant la revue des outils numériques proposés par les groupes adaptés aux différents objectifs (TP du lundi 8/2 après-midi), j’ai apprécié non seulement les commentaires concernant les outils dominant le marché et leurs intérêts commerciaux (Doodle, Drive, etc.) mais aussi les propositions d’outils français (Framadate, Framapad, etc.) permettant « dégoogleliser » nos habitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.