L’apprentissage informel de l’arabe langue étrangère en ligne

4460865e1f514f278370abb9602c90dc-pearlsquareL’apprentissage informel de l’arabe langue étrangère en ligne 

  • Introduction 

Les apprentissages non formel et informel ont récemment connu une importance sans précédent (Straka, 2004) non seulement dans le monde de l’enseignement/apprentissage mais également dans le monde professionnel, vu leurs avantages indéniables pour l’individu, la société et l’économie tels que décrits dans le Cadre Européen des Certifications (CEC, 2008).

L’apprentissage informel provient des ressources illimitées de la vie de tous les jours. Notamment avec les vagues technologiques qui se succèdent les unes aux autres, l’apprentissage informel est devenu davantage accessible et répandu même chez les catégories dites « défavorisées », comme l’indique Livingstone

 « The proliferation of information technologies and exponential increases in the production of information have created greater opportunities for informal learning beyond their own direct experience for people in all walks of life in recent years » (Livingstone, 2001).

La prolifération des technologies de l’information et les augmentations exponentielles dans la technologie de l’information ont récemment créée de meilleures opportunités pour l’apprentissage informel pour des gens de tout horizon au-delà de leur expérience personnelle directe (Traduction personnelle).

  • L’apprentissage informel : définition et formes internesLanguage Master

L’apprentissage informel fait toujours l’objet d’un « débat conflictuel » au sujet des concepts utilisés et les aspects qu’il n’incorpore pas suffisamment (Brougère, Bezille, 2007), puisqu’il constitue un  « ensemble complexe » comportant plusieurs types (Brougère, 2012).

Ce type d’apprentissage peut donc s’effectuer à partir des expériences de nos vies quotidiennes. Il est non structuré et fait sur le tas, il n’est pas nécessairement intentionnel.

Parmi les concepts courants pour désigner l’apprentissage informel, l’on trouve : autodidaxie, autodirection, apprentissage en autonomie et apprentissage tout au long de la vie.

Selon Schugurensky, l’informel comprend des formes internes où les deux facteurs de l’intentionnalité et la prise de conscience sont pris en compte pour les classifier. Ces formes sont expliquées dans le tableau infra (Schugurensky, 2007) :

 

Formes d’apprentissage

 

Intentionnalité

Prise de conscience

 (lors de l’expérience d’apprentissage)

Autodirigé Oui Oui
Incident Non Oui
Socialisation Non

Non

  • Résumé de mon projet de recherche 

     Dans le cadre de mon mémoire de recherche, j’ai été amenée à effectuer une étude dans le domaine de l’apprentissage informel du français en ligne.  Pour ce faire, je me suis inspirée d’une série d’études dans le domaine de L’apprentissage informel de l’anglais en ligne. effectuées par Sockett et Toffoli.

     Ce sujet a retenu mon attention tout particulièrement car certains disent qu’on apprend mieux par le biais de l’informel, les langues par exemple (Colley, Hodkinson & Malcolm, 2003, Cross,2006, Mangenot, 2011). D’autant plus qu’il est considéré plus efficace et moins coûteux par rapport à d’autres formes d’apprentissage (Cross, 2006), sans oublier évidemment les ressources innombrables de l’informel de la vie de tous les jours, particulièrement avec internet et toutes les applications révolutionnaires.

     En effet, les études récentes menées dans le domaine de l’apprentissage informel ont montré que le temps consacré à ce dernier est largement supérieur à celui du formel (Livingstone, 2001, Sockett & Toffoli,2010).

    Internet représente un environnement favorable à l’apprentissage des langues. Les réseaux sociaux et l’ère de communication ont principalement contribué à l’apprentissage fortuit/incident.

     Un des objectifs principaux de ma recherche est de tenter de mesurer l’étendue de l’apprentissage informel de l’arabe en ligne chez les étudiants arabisants en France en effectuant une étude réplicative de mon sujet de master avec un angle différent et une partie consacrée à l’usage de l’arabe romanisé, notamment l’arabe de tchat qui consiste en l’usage de l’alphabet latin ainsi que des chiffres arabes pour désigner certaines lettres qui n’existent pas dans l’alphabet latin dans les échanges informels (courriels et réseaux sociaux) et son impact sur la qualité de l’écrit et la compréhension.

  •     Méthodologies de recherche

     Deux méthodologies de recherche complémentaires sont nécessaires dans ma recherche : la première est quantitative en distribuant des questionnaires auprès des étudiants arabisants de l’Inalco et dans d’autres départements d’études arabes en France. La deuxième, une méthodologie qualitative en menant des entretiens semi-structurés avec des apprenants de profils distincts ainsi qu’une étude de corpus à la suite des réponses aux questionnaires.

      Ces questionnaires ont été déjà employés dans des études précédentes et ont été modifiés suivant mon axe de recherche et mes hypothèses de départ.

        En voici le lien vers la version en ligne :

Lien de mon questionnaire

https://docs.google.com/forms/d/1NgYK-v2CDmAmmWR8LDJ6bYLCj2phFLxYKlLp6fA7a-E/edit

     Il serait intéressant, suite aux résultats, d’effectuer une comparaison avec ceux de mon master de recherche. Cela va permettre d’en dégager d’éventuelles généralisations sur le cas de l’apprentissage de l’arabe langue étrangère en ligne.

  • Premiers résultats

Les questionnaires ont été recueillis durant le mois de mai 2016 et sont en cours de distribution. Ils traiteront les points suivants :

  • Compréhension orale vs. Compréhension écrite.

  • L’usage de l’arabe de tchat dans les échanges informels en ligne
  • Code switching et usage de dialectes dans les échanges informels
  • Le temps consacré aux activités en ligne 
  • Entretiens semi-structurés 

Une autre méthodologie complémentaire sera suivie afin d’obtenir plus de détails sur les styles d’apprentissage et les pratiques les plus courantes des apprenants en ligne.